02/08/2009

Apeldoorn, une séance de magasinage culturel...


Contrairement à Enkhuisen, situé à l’ouest de la Hollande, Apeldoorn est une petite ville plutôt ordinaire, mais tranquille. Une demi-journée suffit pour la visiter et c’est très bien, puisque c’est tout ce que j’ai... Je me dirige alors au musée CODA où, du 3 octobre 2008 au 7 février 2009 était présentée une grosse exposition de joaillerie actuelle appelée « Sieren met Dieren ». Malgré le fait que l’exposition est terminée, j’ai tout de même décidé d’aller voir surplace si je pouvais me procurer le catalogue ou tout autre document concernant cette exposition passée. J’ai discuté avec les sympathiques femmes qui travaillent à ce musée. Elles m’ont raconté l’exposition de jadis et m’ont suggéré d’aller faire un tour à la boutique puisque plusieurs pièces des créateurs exposants y sont mises en vente. Effectivement, de belles découvertes m’y attendaient, notamment les pièces d’une artiste qui adjoint argent et porcelaine, Judith Bloedjes.


D’ailleurs, lorsque j’ai vu l’exposition « Golden Clogs, Dutch Mountains » à Québec, j’étais surprise de la quantité de créateurs qui adjoint céramique et métaux précieux. Cependant, Andrea Wagner, elle-même employant ce médium, m’expliqua alors qu’il y a un seul endroit en Hollande où les artisans peuvent aller faire une résidence et c’est dans un atelier de céramique... Je crois que c’est à l’European Ceramic Workcentre. C’est étonnant à quel point ces designers sont arrivés à allier ces matières de façon personnelle et différente. (Par contre, je ne crois pas que mademoiselle Bloedjes ait fait cette résidence.)


À part ces agréables délices visuels, mes yeux se sont portés sur plusieurs catalogues, plus intéressants les uns que les autres. Je dois tout de même me restreindre, car mon dos et mes bras commencent à se fatiguer sous le poids de mes bagages (mon sac à dos déborde et mes roulettes de valise sont en pleine décomposition...). Cependant, je ne peux résister alors j’en prends trois. Le premier, sur une exposition de 2007 « Jewellery Out Of Contexte » qui présente des artistes de partout dans le monde qui ont questionné le bijou en le sortant de son contexte, comme le dit le titre... Plusieurs textes de réflexion y sont présents et c’est ce qui m’a intéressée. Le deuxième livre porte sur la joaillerie contemporaine en Allemagne. Je l’ai choisi afin de me faire une idée plus globale des différentes approches à travers le monde et dans des endroits plus ciblés en fonction de mes intérêts. Finalement, je me laisse tenter et convaincre par la femme du musée et « je mets dans mon petit panier » un énorme et très beau livre sur le travail de Katja Prins.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire