18/01/2010

Des moments privilégiés de création

Dans le processus de conception et de réalisation des objets que je fabrique, il y a plusieurs phases. La recherche de matières et leur association, le développement d’un module qui pourra être répété et assemblé pour créer une structure (croquis, essais et erreurs, prototypages…). Toutes ces étapes me plongent dans différents états d’esprit passant de l’angoisse à la satisfaction.

Parmi les moments qui me sont les plus précieux, celui de la fabrication sérielle, une fois le geste assuré, me permet d’atteindre une sorte d’état de recueillement. Cela peut parfois s’apparenter à un rituel. C’est très ressourçant.

Je me rends compte que j’ai besoin de tous ces moments d’intériorité et de liberté, tant ceux plus difficiles et préoccupants que ceux plus rassurants.

Ça me fait penser à une citation de Deleuze que j’ai notée dans mon cahier. « Un créateur, c’est pas un être qui travaille pour le plaisir. Un créateur ne fait que ce dont il a absolument besoin. »*.

*DELEUZE, Gilles. Qu’est-ce qu’un acte de création?, Paris, conférence donnée dans le cadre des mardis de la fondation Femis, 17/05/1987



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire