24/01/2010

À voir absolument!!!

J’ai eu le plaisir de présenter l’exposition de Ute Wolff au centre MATERIA, vendredi dernier (l’exposition se poursuit jusqu’au 7 mars). Ce travail m’a beaucoup touchée. Évidemment, l’emploi de matériaux industriels (Tyvek, monofilament, polyester…) m’a intéressée. La designer textile transforme ces matières en objets de contemplation des plus séduisants. La juxtaposition des sérigraphies avec des lignes crées par les fils et à l’occasion des perforations de la matière transporte dans un univers de détails qui rend ce travail fascinant. Dans ses oeuvres récentes, l’artiste utilise ses textiles pour en faire des luminaires grâce à des LEDs qu’elle assemble pour introduire dans ses structures de formes sphériques, cylindriques ou coniques.

Je suis tombée en amour devant ces objets qui allient admirablement la forme et la fonction. À la limite entre les métiers d’art et le design, ces créations posent plusieurs questions en ce qui a trait à la question de transgression des genres artistiques… Lors du vernissage, la présidente d’honneur, Madame Denise Roy, professeure agrégée à l’École de design industriel à la faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal a admirablement situé le travail de Ute Wolff par rapport à ces domaines. J’espère que ces occasions d’échange à ce sujet se poursuivront au-delà de cette exposition, puisque les propos abordés par Madame Roy semblaient interpeller plusieurs personnes présentes, moi la première…



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire