21/04/2010

Martelage, mon nouveau DADA!!!

Je ne peux plus m’arrêter, c’est comme une sorte d’exutoire… C’est vraiment agréable de suivre les rythmes endiablés de mes groupes de musiques préférés… Je ne suis pas certaine des bijoux qui vont surgir de ces séances de battage, mais j’ai confiance en la matière, c’est elle qui me guide. D’ailleurs, ça me donne le goût d’expérimenter d’autres façons de transformer le métal de façon répétitive en utilisant des procédés qui me mènent à des résultats aléatoires avec lesquels je dois composer par la suite…










1 commentaire:

  1. Wow Cath c'est vraiment très interessant!Tu me donne quasiment le goût de m'y remettre!!

    RépondreSupprimer